Des logements adaptés aux séniors

Le saviez-vous ?
– Les personnes de plus de 65 ans représentent près de 20% des locataires de TOURS HABITAT
– 90 % des locataires souhaitent se maintenir à leur domicile. Entre
– 100 et 150 logements par an connaissent des adaptations, souvent des salles de bains.

CONSCIENT DE L’AUGMENTATION CROISSANTE DES SÉNIORS DANS LES ANNÉES À VENIR, TOURS HABITAT S’EST ENGAGÉ EN DÉVELOPPANT DES SOLUTIONS POUR LES PERSONNES VIEILLISSANTES. PLUSIEURS AXES SONT DÉVELOPPÉS POUR RÉPONDRE AU MIEUX AUX ATTENTES DES HABITANTS ET DE LEUR FAMILLE :

AMÉNAGER LES LOGEMENTS POUR FAVORISER LE MAINTIEN À DOMICILE
Depuis 2016, un service dédié répond quotidiennement aux demandes. Chaque année, il permet l’aménagement de plus d’une centaine de salles de bains et l’installation d’équipements divers (motorisation des volets roulants, barres de maintien, portes coulissantes, etc.). Sans que cela n’augmente les loyers. Chaque dossier est étudié pour valider la faisabilité du projet. Les délais sont en moyenne entre trois à sept mois entre la première visite et l’exécution des travaux, avec pour certaines personnes en situation de handicap, l’expertise d’un ergothérapeute.
LE CONCEPT HABITAT FACIL’ : DES LOGEMENTS RÉHABILITÉS ET ADAPTÉS AUX SÉNIORS
Dans ces logements adaptés et évolutifs, il ne s’agit pas seulement de « bien vieillir » mais aussi de « bien vivre »… Ce dispositif concerne le logement neuf ou réhabilité. «Le principe, c’est que l’on pré-équipe le logement et si le locataire connaît un problème de santé, on l’adapte aux difficultés physiques, avec de la domotique notamment. Il n’y a pas d’outils gadgets, nous veillons à ce que ces dispositifs soient pérennes, que l’innovation soit avant tout bénéfique au confort de nos locataires et à leur maintien à domicile.» Adapter le patrimoine, donc, mais aussi accompagner dans la vie quotidienne.
PARTICIPER AUX PROJETS DE CONSTRUCTION INNOVANTS SUR LES TERRITOIRES
Le Hameau de la Thibaudière à Fondettes : 15 logements avec un concept d’habitat inclusif, autonomes et 65 places destinées aux personnes les plus dépendantes. Les travaux vont débuter avant l’été. Un projet co-construit par le Conseil Départemental, l’ARS avec l’association AGEVIE.

L’INFO EN PLUS :
Partenaire de l’enquête USH sur le vieillissement L’Union sociale pour l’habitat (USH) Centre-Val de Loire a initié, début 2021, une démarche d’accompagnement du vieillissement et du maintien à domicile, s’appuyant sur 20 bailleurs sociaux, dont Tours Habitat. Au-delà de la seule question de l’adaptation du logement, le projet s’axe sur la question de l’accompagnement et la sécurisation du maintien à domicile. Des actions individuelles et collectives seront menées sur 1 an. Les personnes seront interrogées sur leur quotidien, ce qui leur plait dans leur quartier ou dans leur résidence, échanger, discuter…et connaitre au mieux les attentes et les envies pour les années à venir.